Le livre des faibles

Heureux ou pas

Heureux ou pas

J’aurai du mal à vous dire pourquoi ce livre s’appel comme cela. Il fût un temps j’aurai parlé de la motivation, du coaching pour être mieux et de la vie en générale.

Aujourd’hui  je veux parler des gens faibles, de la vie pleine de faiblesses et des choses qui nous pèsent et ainsi nous rendent faibles.

A un moment on pense qu’on va s’en sortir et devenir meilleur, plus heureux, plus joyeux, plus rapide, plus organisé, plus tout. Mais non, un faible est un faible. Il se peut que quand vous lisiez ces lignes vous soyez énervé et que vous m’en vouliez mais ce livre est destiné à combattre la faiblesse, les gens faibles, les gens malheureux, les gens à qui tout arrive sans que rien ne soit programmé ou prévu. Ces gens qui ont besoin de temps pour comprendre certaine chose que la vie leur mets sur leur chemin. Ces gens qui font que tout serait mieux sans eux, ou avec eux justement. Ces gens qui ont besoin d’allée mieux et de mieux en mieux vous irez en lisant ce livre. Car il vous dira comment allez mieux et justement comment vous sentir heureux, amoureux et joyeux.

Par où, quoi, comment commencer ce premier chapitre, celui qui vous parlera des gens malheureux.

La personne malheureuse est une personne faible ou se sentant faible et au regard des autres elle est la personne qu’il ne faut pas côtoyer. La personne faible imagine des choses, des trucs,  qui ne sont pas pour tout le monde. Elle imagine que la vie c’est de la merde. Que les gens sont méchants, malhonnête et non serviables. Elle voudrait partir, aller loin, se cacher dans un trou de souris et si celui-ci est plus grand elle se mettrait à plusieurs car cette personne si malheureuse ne l’est pas forcément seule. Elle aimerait y mettre son chien, ses enfants, sa famille, son mari, ses amis, elle voudrait se sentir mieux mais elle ne peut pas, elle est faible. Et la faiblesse ca fait mal, ça lui fait mal. Elle voudrait s’en sortir, elle voudrait partir, partir loin, plus loin que le trou de souris, mais après tout, pourquoi partir, partir serait trahir la vie qu’elle s’est construite, une vie de faiblesse. Puis pourquoi changer tout cela ? il suffit de passer à autre chose et de rester concentré sur un objectif, celui d’être malheureux pour la vie. Elle se dit, mais pourquoi ne pas changer quand même ? Alors elle essaie, mais c’est une catastrophe car les catastrophes c’est son domaine, elle s’y connait bien, puisque c’est une personne faible.

La motivation, la motivation est un mets rare que beaucoup d’entre nous n’ont pas. Il faudrait en avoir pourtant, pour le sport, pour la vie, pour ses amis et sa famille. Sauf que le sport ca ne marche pas pour les gens faibles. Les gens faibles aiment ne rien faire ou alors faire des choses que personne n’aime car sans aucun intérêt. Alors la motivation c’est quoi ? C’est juste une chose que personne ne connaît vraiment mais que tout le monde souhaite avoir. Serait il possible qu’en écrivant ce livre j’en ai plus que vous ? Je ne pense pas,  il serait pourtant motivant de se dire que oui, que tout ce qui est écrit à un sens, le sens de quoi, le sens pour moi, de se dire que finalement, la vie n’est pas que faiblesse.

Les mensonges, sont des mots et des idées qui nous font dire des choses que personnes ne devraient savoir, ne devraient connaître puisque se sont des mensonges. Sauf que les mensonges sont pour les faibles. Et des faibles, il y en a des milliers, des millions et depuis des années. Alors qui dit la vérité ? Un mensonge se définit comme une idée de la vie sur des situations bien précises et parfois si confuses que les idées se transforment en non vérité et donc en mensonge. Un mensonge pour vous dire que je vous aime. Un mensonge pour vous dire que la vérité n’est pas vraie et que la virtualité d’une rencontre est souvent faussé par des mensonges. Le rôle que l’on se donne pour se montrer tel qu’on n’est pas mais qu’on aimerait être afin de plaire à cette personne. Cette personne qui croit que nous sommes honnêtes. Cette personne qui pense que nous ne sommes pas faibles et pourtant nous le sommes puisque nous racontons des histoires, des mensonges qui sont la plupart du temps impossibles à gérer. Impossible à terminer puisque nous n’avons pas les compétences de dire stop puisque nous sommes trop faibles.

La singularité, la singularité d’une personne se définit par sa sympathie, son envie d’être unique et l’infini besoin de se rendre serviable même si l’on n’a pas besoin d’elle. La sympathie amène les gens faibles à trop se dévoiler et à devenir ceux qu’ils ne sont pas, des gens heureux. Une personne heureuse n’est pas faible, une personne heureuse sait dire ce qui ne va pas pour elle. Elle devient alors combattive et arbore un état d’esprit différent. Elle n’est pas victime mais conquérante. Elle devient la personne que nous voudrions être. La personne qui ne sera jamais faible, la personne singulière que nous connaissons tous. La personne qui devra vous dire que vous, vous êtes, faible.

Intimement persuadé que ce livre ne sera pas lu, je vous propose de décortiquer ensemble ce que la vie va vous réserver si vous restez faible et si vous ne décidez pas de combattre ce que vous n’êtes pas. Car oui, vous n’êtes pas faibles, vous êtes ce que d’autres voudraient vous faire croire. Ou ce que, plus généralement, vous pensez être. Vous pensez l’être car la vie ne vous fait pas de cadeau. Car la vie vous entraîne dans un processus de meurtrissures à chaque fois que vous n’osez pas. Et osez, ça, vous ne le savez pas. Car si fallait oser sans se montrer, vous pourriez y arriver, sauf que la vie veut que vous vous montriez au monde. Le monde qui jusque là, ne vous connaissez pas.

Instagramme, facebook, twitter, sont des réseaux sociaux que la vie nous mets sur le chemin pour apprendre à mieux se connaître et partager des choses que vous ne voudriez pas dire sur vous. Car là, vous osez. Alors que là, il ne faudrait pas oser. Ces réseaux sociaux qui vous entraînent dans les tourbillons de la vie et vous parasitent car ils ne sont pas bons pour vous. Vous, ce qu’il vous faut, c’est un bon coup de pied au train arrière car la vie va vous laisser sur le bas côté et avant même que vous n’eussent dit ouf. La vie vous aura oubliée.

La vie, c’est une idée de la vie que l’on sen fait. La vie dit que nous devrions être sobres, exemplaire, tranquillement voyageant de ville en ville et sympathisant avec les gens. Sauf que la vie ne laisse pas de place aux gens faibles. La vie vous fait vous confronter à des gens malhonnêtes, à des gens sans scrupules, à des gens divers et variés qui, vous l’aurez, compris, vous rendent encore plus faibles.

A force de dire faible, je ne sais plus où j’en suis. Ah oui, dire que la faiblesse serait une idée de génie serait dire que désormais on a rien compris. Et pourtant la faiblesse des gens c’est de ne jamais rien comprendre.

L’incompréhension, l’incompréhension dans ce monde de brut ou l’incompréhension dans cette vie de nuisance sonore, de nuisance odorante, de nuisance diplomatique, et de nuisance relationnelle. C’est que nous voudrions vous dire, la vie n’est pas un long fleuve tranquille comme certain pourrait le penser. C’est un fleuve semé d’ennuis, d’embuche et d’intolérance. Et pourtant nous ne sommes pas tous faibles, certain d’entre nous s’en sorte mieux que d’autres. Certain d’entre nous sont des personnes combatives, mi humaine mi combattante. Elles obtiennent tous ce qu’elle désire. Mais ces personnes là, ne savent pas qu’elles aussi ont été faibles comme vous et moi. Elles l’ont été dans leur enfance ou alors dans leur chemin de vie et puis un jour, un beau jour, la vie leur à sourit et elles sont devenues combatives, instinctives, heureuses et joyeuses. Voilà le beaba de la vie humaine. L’amour des autres, l’amour de soi, l’amour ciment de la vie de l’humanité.

Et si nous étions amour, amour, nous ne serions pas faibles parce que nous serions aimés. C’est là qu’est la magie de l’amour, l’amour d’autrui, l’amour des autres. On s’aime tels que l’on est. On s’aime au-delà des barrières de l’apparence. On s’aime un point c’est tout. Et l’on saura aimer l’autre parce que l’on aura confiance en lui et pas parce qu’il est beau.

, ,

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Konferencjaadobra |
Karolusoa |
Waysion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Veilleursluxembourgville
| Opportbusiness
| Mllemondialisation