On monte une boîte – Une entreprise

27 juin 2013

Coup de gueule, Infortune

Un jour on décide de « sauter le pas ». On ne veut plus être salarié. Marre du patron qui nous donne des ordres et nous sous-estime. Les collèges, on en a fait le tour. On a envie d’essayer.

Moi, avec mon mari, c’est ce que j ‘ai fait. J’ai sauté le pas.

Et puis, on s’est planté.  Enfin planté, c’est à dire que la conjoncture, et le rsi, ne nous ont pas aidés. En faite, ils nous ont aidé à nous pousser vers la sortie de cette grande aventure.

Qui ne connait pas le rsi ?

Un an pour clôturer notre dossier, un an pour nous demander 194 000 euros. 12 lettres avec accusé de réception reçues au bout d’un an, en un jour. (Une dette que nous ne devons pas).

Pour info, il paraît qu’il envoie ce courrier pour faire réagir les gens. Enfin, nous cela faisait un an que nous les avions au téléphone tous les jours pour les bouger. Nous nous sommes même déplacé jusqu’à leur site.

Quand on pense en avoir fini avec le rsi. C’est faux.

Les gens qui veulent s’en sortir, il y en a plein, sauf que l’état et les organismes français ne nous aident pas. Ils préfèrent aider les fainéants. A méditer.

 

 

 

, ,

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Konferencjaadobra |
Karolusoa |
Waysion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Veilleursluxembourgville
| Opportbusiness
| Mllemondialisation