Quand la pièce rapporté s’en mêle

Pourquoi s’en prendre aux enfants quand le couple ne va pas bien ? Pourquoi faire subir aux enfants des méchancetés pour espérer atteindre l’autre parent ?

Dans une séparation il y a des torts partagés et il faut vraiment les assumés. Parce qu’au milieu de cette séparation il y a souvent des enfants. Et ces enfants, nous les oublions souvent.

Quand l’histoire s’est mal fini ou souvent n’est pas encore totalement fini, l’un ou l’autre se servent de l’enfant comme arme de vengeance. Mais ont-ils pensé à la souffrance psychologique de cet enfant ?

Que deviendra -t-il plus grand ? Que vit-il maintenant ?

Si seulement vous saviez combien il a mal cet enfant ? Combien il souffre. Il y a dans ses yeux, une immense tristesse, un vide qu’il décide de cacher, souvent, par de la joie exacerbée.

Je connais l’histoire d’une petite fille dont les parents se sont séparés pour des raisons personnelles. Le papa refit sa vie. Sa vie, avec une femme, méchante.  Je disais à cette petite fille que sa vie était un compte de fée et que malheureusement il y avait aussi la belle mère méchante. Mais un comte de fée se termine toujours bien n’est ce pas ?.

Cette femme, d’un lourd passé, se vengeant de la famille de la petite fille en s’en prenant à elle. « Tu es grosse, mon enfant »‘. « Tu manges trop ». « Tu es bête ». « Tu es méchante ».

Comment peut-on dire cela à une enfant dès ses 3 ans et encore aujourd’hui à bientôt 10 ans ?. Va telle devenir anorexique ? Va telle devenir boulimique ?

Et son père ? son père, lui ne fait rien, car son père est faible. Il a peur de la solitude. Alors il accepte cette maltraitance psychologique envers sa petite fille.

 

Cette petite fille qui aime tellement son papa, qu’elle lui fait confiance. Elle veut y retourner là bas. Dans cette maison où on lui fait du mal. Parcequ’elle a peur de ne jamais revoir son papa.

Alors elle transforme cette belle mère en clown dans sa tête. C’est sa maman qui lui à conseiller de la transformer en clown. Elle est fière d’elle car elle ne veut pas laisser sa place à ce clown. Ce méchant clown dont tout le monde se méfie. Le village entier ne la trouve pas agréable. Et pourtant, c’est son papa qui l’a choisi. Et son papa ne la quitte pas.

Nombreuse fois il lui à promis qu’il la quitterait. Il voit bien que sa petite fille est malheureuse. Mais voilà, il ne le fait pas. Il ne le fera sans doute jamais. Et c’est pourquoi sa maman à pris la responsabilité de lui dire à sa petite fille. « Ma chérie, ton papa, ne quittera pas cette personne. ».

 

A tes 12 ans, petite fille, tu pourras choisir de ne plus y aller du tout. A tes 18 ans, petite fille, tu pourras choisir de ne plus parler à ton papa. A tes 20 ans, petite fille, tu pourras lui dire toute les méchancetés qu’elle t’a fait subir pendant tant d’années. A tes 25 ans, petite fille, tu pourras en vouloir à ta maman de ne pas t’avoir préservé en t’empêchant d’aller voir ton papa et cette mauvaise personne. Ou, tu voudras mettre fin à ta vie.

Mais d’ici là, tu devras être forte, courageuse, et grandir. 

 

Comme tant d’enfant qui subissent des méchancetés de la part des pièces rapportés. Soyez fort et un jour, la roue tournera. Pour vous.

Aux méchantes personnes qui maltraite les enfants, sachez que la route tournera aussi pour vous. Vous subirez de façon multiplié les humiliations que vous avez fait subir. 

 

« D’une manière plus générale, la maltraitance psychologique est le plus souvent une atmosphère générale, une ambiance faite d’absence d’affection générée par un parent ou les deux, d’humiliations verbales, et de terreur, amenant l’enfant à une conduite de culpabilité et d’isolement. L’expression  » victimes invisibles » a été employée à juste titre, et pourtant des signes peuvent être évocateurs de maltraitance psychologique : repli sur soi, agressivité, agitation, défaut de concentration, forte anxiété, attitude craintive, résultats scolaires médiocres, dépendance et instabilité. Les alertes sont nombreuses, mais le défaut de connaissances sur cette problématique induit des réactions tardives, et la découverte de ces violences se manifester au décours d’une expertise psychologique et avec la réserve bien comprise que l’expert soit sensibiliser à ces violences et leurs conséquences chez les victimes. La violence psychologique affecte directement et durablement l’enfant, tout en profondeur et en nuance dans son organisation psychique.
En savoir plus sur http://www.village-justice.com/articles/Victimologie-violences,5077.html#clpkr4lPF51s9zzJ.99« 

, ,

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Konferencjaadobra |
Karolusoa |
Waysion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Veilleursluxembourgville
| Opportbusiness
| Mllemondialisation