Avis de Recherche Ame Soeur où es tu ?

5 juillet 2013

Adolescence, Adolescence, Essai

Avis de Recherche
Ame Soeur où es tu ?



Avis de recherche,
Pour carole qui l’a trouvée
Cette recherche sera pour tous, pleine d’avenir si
celle-ci rejoint entre autre une partie de la définition
du Sankalpa* donnée par Swami Satyananda, c'està-
dire :
- un but positif qui concerne la vie toute entière, un vrai désir
de se réformer soi-même à fond pour la trouver et être à
jamais profondément en adéquation avec soi, avec elle.
Seulement il existe plusieurs définitions de l’AS.
Plusieurs compréhensions et finalement plusieurs
AS pour soi.
Je retiendrai celle-ci « Ame Soeur, concept désignant la
compatibilité de deux individus ou leur union/unité
prédestinée » et je m’essaierai, avec vous, dans ce petit
concept « exposer », de comprendre, chercher et
surtout de prendre le meilleur chemin pour la
rencontrer !.
* Sankalpa Dharana (concentration sur le souhait)
Cette concentration s'intéresse à la force de la
pensée et de son pouvoir de réalisation.


9
CHAPITRE 1 – Les définitions de A.S.
D’après un texte tibétain :
« Les âmes-soeurs sont très rarement mis en présence dans la
plan physique et si cela se réalise, il faut l'accepter comme un
don du Ciel et un cadeau.
L'expérience de l'âme-soeur permet d'intégrer au niveau
corporel, d'inscrire dans la chair, ce que l'on pressentait que
vaguement au niveau mental; On sait ne plus avoir à
rechercher à l'extérieur ce que l'on possède à l'intérieur;
sachant cela, on va pouvoir puiser au fond de notre être, à la
source, avec beaucoup plus d'efficacité que l'on ne le faisait
avant. »
D’après des personnes sans particularité que
d’être elles même :
« L'âme soeur est une personne qui vous est très proche. La
particularité des âmes soeurs c'est qu'elles se comprennent très
bien, elles communiquent de façons plus vraies, de façons plus
authentiques. Elles se comprennent, elles se connaissent
mieux que quiconque. »
« c'est la soeur de notre âme, la personne qui serait la plus
apte a partager tout avec nous en fait.. »
AVI S DE RECHER CHE
AME Soeur où es tu ?
10
« Un conjoint. »
D’après le dictionnaire wikipedia : (et de loin la
plus unanime)
L’âme soeur est un concept qui désigne une compatibilité
amoureuse, amicale ou sexuelle qui serait parfaite entre deux
individus. Le terme est employé dans la vie courante pour
évoquer une relation de ce type et par divers courants New
Age dans le sens d’âmes prédestinées à se rencontrer.
11
CHAPITRE 2 – Ames prédestinées à se
rencontrer ?
Poème du couple prédestiné :
« Peut-être un jour l'époux selon l'amour, l'épouse
Selon l'amour, selon l'ordre d'Emmanuel,
Sans que lui soit jaloux, sans qu'elle soit jalouse,
Leurs doigts libres plies au travail manuel,
Fervents comme le jour où leurs coeurs s'épousèrent,
Nourriront dans leur âme un feu venu du ciel »
Mais la vraie question serait : Pourquoi vouloir la
rencontrer ? Et je me suis posée cette question,
mais mon unique raison : L’accomplissement.
Pourtant, la souffrance par laquelle nous devons
passer m’interroge sur cette rencontre, sur cette
recherche, sur ce besoin de trouver son âme.
Plusieurs d’entres nous ne savent pas que cette
recherche mène à l’excellence humaine ou plutôt
l’excellence de la relation humaine.
Excellence humaine se définissant par la
compatibilité unique et exclusive entre deux
humains complètement différents sur tous les plans
de l’univers.
AVI S DE RECHER CHE
AME Soeur où es tu ?
12
L’univers étant l'ensemble de tout ce qui existe et
les lois qui le régissent. C'est une entité dans laquelle
tout événement de probabilité non-nulle peut se
produire. Alors je vous dirai qu’il est bon de savoir
que tout ce qui est à découvrir dans l'univers est à
découvrir en nous.
13
CHAPITRE 3 – Ce qu’il faudra découvrir en
nous
«Si vous voulez que le monde change, il faut vous changer par
la connaissance de vous-mème.»
Krishnamurti
Et c’est cela qui m’amène aujourd’hui à écrire ces
quelques lignes autour d’un sujet qui nous concerne
tous, la recherche du bonheur en partie grâce à son
âme soeur retrouvée. Mais pour cela il faut passer
obligatoirement et plus ou moins difficilement par
différentes étapes cruellement acceptable par les
êtres humains. La solitude, le deuil du passé et la
découverte de soi. Je vous confirme que nous en
sommes tous à peu près, victime. A nous de devenir
acteur et non victime de cette composante de notre
vie.
Par ce premier aspect de découverte de soi il nous
faudra passer par une période de solitude qui peut,
dans un cas, nous emmener au plus profond des
abymes de notre vie sur ce plan astral, dans l’autre
cas, nous accomplir.
AVI S DE RECHER CHE
AME Soeur où es tu ?
14
Dans ce cas là, j’aime me référer à A. Maslow qui
définit la souffrance de façon positive.
La souffrance selon A. Maslow
«La croissance et l'accomplissement de soi peuvent-ils être
possibles sans souffrance,
sans douleur et sans conflit ?
Dans quelle mesure la souffrance est-elle nécessaire et
inévitable?
Si la souffrance et la peine sont quelques fois nécessaires à la
croissance de la personnalité, nous devons savoir ne pas
toujours en protéger les gens comme si cela était nécessairement
mauvais. Il peut arriver que cela soit bon et
souhaitable compte tenu des conséquences
positives qui peuvent en résulter. Ne pas permettre
aux gens d'assumer leur souffrance et les préserver peut
amener une surprotection qui finit par constituer un manque
de respect de l'intégrité personnelle, de la nature profonde et
des possibilités de développement de l'individu.»
« Il peut arriver que cela soit bon et souhaitable
compte tenu des conséquences positives qui
peuvent en résulter ». Effectivement il est bon et
souhaitable de voir cela de cette façon et c’est ce
que j’ai fais il y a quelques années. Les conséquences
positives : je suis devenue celle que j’étais au plus
profond de moi. Mon âme soeur, vous la
15
découvrirez à la fin. La fin qui sera la conclusion
positive de mes recherches sur le sujet, vécu,
expérimenté et diffusé à l’humanité. Mais pour cela
il faut ouvrir les yeux et croire en des éléments de la
vie terrestre que beaucoup ne peuvent pas imaginer.
Et de l’imagination, de la création, de l’intuition
mais aussi de la modestie, de l’empathie, de la
patience et des croyances, il vous en faudra !.
Comment aboutir à la connaissance de soi ?
La connaissance de soi peut se faire par différents
chemins telle que la recherche intérieure et grâce à
différents travails comme un travail psychologique,
psychocorporel ou encore psychobiologique. Et on
se sent si seule en optant pour l’un de ses
chemins…
La connaissance de soi portera sur trois centres
principaux Le corps (intelligence du corps,
traumatisme), le coeur (purification par le travail sur
les émotions), l’esprit (travail psychologique, Yoga,
méditation, sémantique générale).
Imaginez vous que chacun de nous pourrait et
devrait aboutir à cette connaissance de soi. Cela
éviterait tant de conflits ou d’incompréhensions
relationnelles.
AVI S DE RECHER CHE
AME Soeur où es tu ?
16
Chapitre 4 : Le paradoxe : Souffrir pour être
heureux
Paradoxe mentionné par Gurdjieff à Ouspensky :
« Rien ne peut être acquis sans la souffrance et en même
temps, vous devrez sacrifier votre souffrance et c'est ce que les
gens sont le moins disposés à sacrifier ».
Voulez vous vraiment être heureux ?
Regardez bien au fond de votre coeur, vous verrez
quelque part en vous ce qui refuse purement et
simplement l'idée d'être heureux, bien que vous
prétendiez tous sincèrement en avoir assez de
souffrir. Mais, si vous en aviez vraiment assez, je
peux vous assurer que vous ne souffririez plus. Si
vous continuez à souffrir, c'est qu'il y a des aspects
de vous enracinés au fond de votre âme. Ce
psychisme, qui à votre insu, au mépris de votre désir
superficiel de bonheur, veux continuer à se plaindre.
La plupart d’entres nous sommes marqués par des
existences antérieures ou en tout cas de cette
existence-ci, par des blessures, des erreurs de nos
parents, des drames et nous avons construit notre
équilibre de vie et notre monde intérieur sur la
souffrance.
Nous nous sommes adaptés et installés dans notre
17
souffrance, et l'idée d’y renoncer profondément
nous est incompréhensible.
Alors une solution est envisageable et je l’ai
envisagée : Ressentir ma souffrance, la comprendre,
la digérer et tout simplement, vraiment,
complètement, en être heureuse.
Je crois que le chemin du buisson ardant implique
certains types de souffrances, des souffrances
conscientes, des souffrances qui prennent toujours
un sens. Pour moi elles avaient toutes un sens. Bien
sûr que chaque personne à ses souffrances et
arrivent plus ou moins à les communiquer, et bien
sûr j’aurai préféré, et je pense que vous aussi, le
chemin droit et sans épine pour arriver à destination
de l’A.S. sauf qu’il est moins enrichissent. Moins
évolutif.
, , ,

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Konferencjaadobra |
Karolusoa |
Waysion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Veilleursluxembourgville
| Opportbusiness
| Mllemondialisation